Alice Russell Live : Energies positives et science du show

 

Live Kicks #11 : « Did you stretch ? »

Plus de trois ans après un passage mémorable à l’Epicerie Moderne, Alice Russell revient à Feyzin pour nous faire oublier le marasme global.

Portée par une énergie hors-norme, elle balade son mètre cinquante d’un bord à l’autre de la scène et enchaîne les vocalises ahurissantes. La moindre parole est gonflée d’un souffle proprement exceptionnel, soutenue par des musiciens au service de ce coffre sans pareil. Avec une gestuelle entre saccades et déliés, le groupe débite les titres avec toute la précision nécessaire pour assouplir les corps et faire danser nos pieds.

Et même certains morceaux pas forcément convaincants du dernier album « To Dust » arrivent à prendre une forme aguicheuse en profitant de l’abattage scénique ici à l’œuvre : une vraie science du show en toute décontraction, pleine de blagues foireuses et de chorégraphies au ridicule assumé. La prestation vocale époustouflante se poursuit, et garde ses meilleures cartouches pour un final explosif, qui va de « Got the Hunger » à « Dressed To Impress » en passant par une version toute en crescendo du « Crazy » de Gnarls Barkley.

Bref, on est bien loin des artistes poseurs et capricieux : un concert d’Alice Russell, c’est presque un remède à la crise ; c’est une charge d’énergies positives, avec un supplément d’âme. Toutes les caractéristiques pour faire une Soul Music de qualité.