The Notwist Live : Joyeuse Communion et Inspirations Généreuses

Live Kicks #18 : « Are you comin’ in »

Le meilleur moyen de profiter du début de floraison printanière, c’est encore d’aller se décontracter l’esprit avec la fraîcheur créative des Notwist. Pour quelques milliers de raisons, le sanctuaire Feyzinois de l’Epicerie Moderne était la meilleure destination possible de ce 11 mars 2014.

D’abord parce que boire l’apéro en face des œuvres de Jean-Luc Navette, c’est encore plus classe que la fashion week, et que Jel en première partie, ça fait trembler le sol et ça cogne le bide.

Ensuite parce que les Notwist ont réussi à réveiller la nostalgie de tous ceux qui ont été adolescents quelque part à la fin des années 90, qui écoutaient du rock indépendant parce que la radio, c’était pas assez spécial pour eux, et qui allaient s’allumer la tête dans des soirées électro branchouille parce que c’était la vibration de l’époque. Plus généralement, toutes les générations de gens de bon goût ont pu apprécier un brillant spectacle, aux lumières fortement déconseillées aux épileptiques.

Les Notwist ont joué leur mélange teutonique très fort, affichant fièrement l’étendard de chansons généreuses et inspirées, fières de leur inventivité sans jamais être élitistes. Dans une joyeuse communion des genres, la foule a transpiré sa fougue au rythme de mélodies sensibles et s’est perdue dans l’envoûtement synthétique de longues improvisations électro-bruitistes.

Deux rappels plus tard, les Notwist ont montré qu’il n’y avait pas besoin de chanter fort pour faire beaucoup de bruit et énormément d’effet.

 

The Notwist – Live in Paris from mowno on Vimeo.